ferilibro.com
Image default
Nature / Jardin

Le moment opportun pour élaguer ses arbres

Notez cet article

Vous ressentez le besoin d’effectuer quelques travaux dans votre jardin, mais vous hésitez à choisir le moment pour appeler un élagueur puis vous ne savez pas trop de quoi les végétaux ont vraiment besoin. En effet, il y a des périodes plus favorables à un élagage et aussi des techniques à adapter selon le moment choisi. Ainsi, à travers cet article, nous allons vous dire tout ce qu’il y a à savoir pour l’élagage.

Quand élaguer les arbres ?

Il bien de rappeler qu’un élagage consiste à amputer une partie d’un arbre. Alors pour éviter que l’élagage ait des impacts négatifs pour le développement de l’arbre, il est indispensable qu’il soit effectué au bon moment. Pour que cette tache soit bien faite, il est préférable de faire appel à un professionnel comme cet élagueur dans le 30. En effet, il connait la structure et la physionomie de l’arbre lui permettant d’effectuer un élagage sans risque pour le développement de la plante.

En hiver

Il est préférable d’élaguer en hiver et cet élagage en hiver est souvent appelé la taille en sec. Certainement, à cette période l’arbre en phase de repos végétatif ce qui implique que tous ses nutriments, l’arbre pourra alors se développer normalement.

 

De plus, en hiver, les arbres perdent d’eux-mêmes une grande partie de ses composants ce qui facilite les tâches de l’élagueur, car les débris sont presque inexistants. Puis, à cette période, l’écorce est plus résistante et elle ne risque donc pas d’être déchirée.

 

Toutefois, l’élagage en hiver représente des risques. Durant cette période de grand froid, les gels empêchent les arbres de se cicatriser correctement. Et de ces déchirures peuvent résulter des maladies ou des infections qui atteignent la santé des arbres.

En printemps

Il est important d’élaguer ses végétations en printemps, car c’est à cette période que les végétations se développent le plus. Or durant cette période de végétation permet une cicatrisation rapide de l’arbre. En effet, les sèves produites par les plantes durant ce moment favorisent sa cicatrisation. L’élagage pratiqué durant la saison printanière est alors aussi appelé l’élagage vert.

 

L’élagage printanier présente aussi d’autres avantages, entre autres la formation des bourrelets cicatricielle qui oblige l’arbre à produire des défenses naturelles pour le protéger des attaques extérieures comme les différentes bactéries. Et il limite aussi l’apparition des gourmands qui demande pour plus tard un second élagage.

 

Cependant, l’élagage durant le printemps exige beaucoup de travaux de la part de l’élagueur, car les branches et les feuilles sont abondantes à cette période et leur évacuation après les travaux est difficile. Puis, vu que cette période est favorable à la pousse des végétaux, les éléments nuisibles comme les spores et les champignons apparaissent aussi, ainsi, les arbres sont plus exposés à ces attaques.

La période où il ne faut pas élaguer

Une chaleur trop forte est l’ennemie de l’élagage. En effet, si un arbre a une plaie au moment où une grosse chaleur survient, il est de plus en plus exposé au risque de déshydratation. Effectivement, l’exposition prolongée d’un arbre au fort rayonnement de soleil peut entraîner des brûlures sur le corps de l’arbre. Ces brûlures peuvent se traduire par le jaunissement, la chute d’une partie importante du feuillage ou des bois morts. Toutefois, il est possible de limiter l’évaporation excessive de l’eau d’un arbre en procédant à réduction des feuilles de l’arbre avant que l’élagueur commence ses travaux.

Il est important de rappeler que la mise en place d’une bande pour protéger les jeunes plants du rayonnement agressif du soleil est indispensable durant les deux ans qui suivent sa plantation. D’ailleurs, élaguer un arbre qui vient d’être planté est déconseillé.